Quels sont les meilleurs festivals au Japon ?

Si vous êtes un grand admirateur des festivals, vous devriez savoir que le Japon fait partie des pays qui en organisent le plus.

En tant que grand voyageur, j’ai eu l’occasion de visiter deux fois le Japon et de participer à plusieurs de leurs festivals. Je vous dévoile ceux qui m’ont le plus impressionné.

Le festival de l’Awa Odori

Existant depuis le 12ᵉ siècle, le festival de l’Awa Odori fait partie des festivals les plus connus et est même classé au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Il s’agit d’un festival de danse qui rassemble près de deux millions de spectateurs.

J’ai été ébloui par le nombre impressionnant de danseurs hommes comme femmes (des milliers) vêtus de somptueux costumes aux couleurs vives. Je vous le recommande si vous avez l’opportunité de vous rendre au Japon. Il a lieu du 12 au 15 août dans la préfecture de Tokushima.

Le festival de Taiko de Niihama

Tout aussi vieux que celui de l’Awa Odori, le festival de Taiko de Niihama m’a impressionné de par sa nature. Les principaux participants sont des hommes qui sont chargés de tirer et de soulever d’énormes tambours (taiko) encastrés dans des écrins. L’ensemble est monté sur des Taikodaï (chars-tambours).

Contrairement au festival de l’Awa Odori, celui de taiko est donc un festival de compétition physique. J’ai été notamment impressionné par la force musculaire de certains hommes. Si vous aimez les compétitions, ce festival vous satisfera certainement d’autant qu’il rassemble près de 400 000 participants.

Le festival de Yosakoi Matsuri

Il s’agit aussi d’un festival de danse et de musique auquel les spectateurs peuvent participer. Ce fut donc avec plaisir que je me suis joint à l’une des 200 équipes de près de 20 000 personnes qui ont parcouru 16 différents quartiers en dansant. Chacune des équipes avait son propre uniforme et sa propre chorégraphie.

J’y ai participé juste avant celui de l’Awa Odori, car il a lieu du 9 au 12 août et ce fut l’un des meilleurs festivals auquel je n’ai jamais participé. C’était en 2017 et j’aurais aimé participer à celui de 2019 où une trentaine de pays étrangers étaient de la partie.

Le festival de Gion

Le festival de Gion est celui que j’ai le plus aimé. Il s’agit en fait d’un festival de chars qui a lieu dans la ville de Kyoto. Si vous aimez les chars, ce qui est presque certain, vous adorerez ce festival. Chacun d’eux mesure jusqu’à 25 mètres de haut et peut peser 12 à 15 tonnes.

Vous comprenez ainsi pourquoi j’étais si impressionné. Ils étaient gigantesques, mais aussi et surtout soigneusement décorés. En dehors du défilé de chars dont chacun représente un quartier de Kyoto, j’ai grandement apprécié l’installation de stands proposant de la nourriture, mais aussi divers jeux. J’ai ainsi pu découvrir et me régaler de certaines saveurs de la ville.

En résumé, mes deux voyages sur le Japon m’ont permis de découvrir ces festivals qui resteront gravés dans ma mémoire pour toujours. J’espère avoir l’occasion d’y retourner et pourquoi pas assister à d’autres festivals. Il en existe plus d’une cinquantaine au Japon.

Articles similaires

QUI SUIS-JE ?

blogueur jules vadrouille
Salut lectrice ou lecteur de ce blog,

Comme vous vous en doutez, je m’appelle Jules.

Ayant dépassé depuis peu la trentaine, je suis ce que l’on nomme un « Digital Nomad ». Travaillant en indépendant et à distance, je voyage où mes envies me mènent.

Je partage sur ce blog mes connaissances, mes souhaits et mes expérience.

Bonne lecture !

Derniers Articles