Comment se préparer pour visiter le Salar d’Uyuni ?

Situé au sud de la Bolivie et perché à plus de 3 500 mètres d’altitude, le Salar d’Uyuni est l’un des endroits les plus splendides au monde.

C’est la plus grande étendue de désert de sel du monde que tous les voyageurs rêvent de découvrir. Le charme et la diversité de ces paysages (lagunes, geysers, cactus géant…) ne laissent aucun voyageur indifférent.

Désirez-vous contempler cette immense richesse que possède le Salar Uyuni ? Pour voyager en toute sérénité, une préparation s’avère indispensable. Découvrez donc dans ce guide quelques dispositions à prendre pour réussir votre voyage.

Connaître les périodes favorables à votre visite

Pour profiter pleinement de votre voyage au Salar Uyuni, il faut avoir une idée de la période favorable à votre visite. Cela vous permettra de réaliser facilement vos activités et d’éviter les difficultés au cours du trajet.

La saison des pluies

La saison des pluies commence de décembre à mars en Bolivie. Pendant cette période, le Salar devient le plus grand miroir du monde.

Pour certains, la saison des pluies est une période favorable, car elle permet l’accomplissement de diverses activités. En effet, c’est le moment propice pour profiter de la beauté du paysage. L’horizon semble disparaître et les couchers du soleil offrent une vue d’ensemble qui attire les regards.

À titre d’information, j’avais rencontré un effectif considérable de photographes au cours de cette période. Vous n’aurez aucun mal à trouver un professionnel pour immortaliser vos moments.

En outre, la saison des pluies n’avantage pas certains voyageurs qui font usage du transport terrestre. Lorsque la quantité de pluie est importante, les voies se dégradent et deviennent inaccessibles.

Les véhicules ayant un équipement limité rencontrent des blocages en cours de chemin. Les voyageurs n’arrivent pas également à faire du vélo au cours de cette période.

La saison sèche

La saison sèche débute d’avril à octobre en Bolivie et est marquée par l’hiver. On assiste à une baisse de température en dessous du point de congélation.

Si vous comptez voyager pendant cette période, assurez-vous d’avoir le matériel nécessaire pour vous protéger. Il s’agit entre autres des vêtements chauds (les pulls, les vestes), du bonnet, des gants, des écharpes et des chaussettes.

Commencer par s’adapter progressivement à l’altitude du site

Le Salar Uyuni est à plus de 3 500 mètres d’altitude. Lors de ma dernière visite sur le site, certains voyageurs souffraient de divers maux en raison de l’altitude du site. Il s’agit du mal de ventre, de la fatigue, des vertiges, etc.

Pour cela, je vous recommande de commencer par vous habituer progressivement à ce mode de vie avant votre départ. Il faudra peut-être consacrer quelques jours pour vous détendre correctement avant le voyage.

Vous pouvez également préparer une boîte médicale contenant de l’aspirine et du diamox afin de soulager ces divers maux.

Recourir à une agence pour votre visite

Je vous conseille de choisir votre agence après votre arrivée sur le site. Cela vous permettra d’examiner la qualité des services proposés par les agences et de bénéficier de meilleures offres. Un certain nombre de points sont à contrôler.

Il s’agit notamment de l’état de la voiture, de la qualité des logements et de la ration alimentaire. Il faut aussi examiner le comportement du chauffeur (conduite, communication, ébriété…) avec son entourage.

La réussite de votre visite au Salar Uyuni nécessite une bonne préparation.

Articles similaires

QUI SUIS-JE ?

blogueur jules vadrouille
Salut lectrice ou lecteur de ce blog,

Comme vous vous en doutez, je m’appelle Jules.

Ayant dépassé depuis peu la trentaine, je suis ce que l’on nomme un « Digital Nomad ». Travaillant en indépendant et à distance, je voyage où mes envies me mènent.

Je partage sur ce blog mes connaissances, mes souhaits et mes expérience.

Bonne lecture !

Derniers Articles