Comment faire un safari à Tanzanie ?

La Tanzanie comprend d’innombrables parcs naturels. Différents safaris y sont organisés, ce qui fait de ce pays une destination très prisée par les touristes.

De passage dans ce pays, effectuer cette activité et aller à la découverte de ce spectacle naturel hors du commun doit être en tête de liste des objetctifs à atteindre.

Retrouvez ici les différentes étape à suivre pour faire un excellent Safafri en région tanzanienne.

Déterminer la bonne période pour faire son safari

Généralement, il est plus aisé de visiter la Tanzanie durant la saison sèche. De ce fait, le meilleur moment pour organiser un safari dans la plupart des parcs est de juillet à la fin du mois de septembre.

Toutefois, pour les parcs situés dans le centre et dans le nord, effectuer cette activité entre le mois de novembre et celui de février est préférable.

Durant ces périodes, il est effet plus facile d’observer les animaux qui viennent se ressourcer auprès des rivières et des points d’eau. De plus, la végétation moins fournie permet d’apercevoir sans difficulté les merveilles de cet endroit. J’y ain pris quelques clichés lors de mon dernier passages, la vue était à couper le souffle.

D’un autre côté, si vous souhaitez principalement observer des oiseaux, la saison pluvieuse (entre octobre et novembre et entre avril et juin) est mieux adaptée pour cette activité.

Déterminer le type de safari à effectuer

Différents types de safaris peuvent être effectués en Tanzanie. Les safaris motorisés sont ceux autorisés dans la plupart des parcs du Nord. Si cette activité doit être faite à bords d’un véhicule fermé, il est toutefois possible de sortir la tête par le toit pour admirer la superbe vue.

Dans certains parcs du sud, les véhicules ouverts sont autorisés. Ce sont généralement des modèles avec un toit, néanmoins entièrement ouverts à l’arrière et de tous les côtés. Si vous en avez la possibilité, je vous recommande cette option qui pour moi est la plus satisfaisante. Les minibus sont également utilisés pour l’exploration, mais constituent la solution la moins agréable.

En dehors des safaris motorisés, les safaris à pied peuvent être effectués dans les parcs comme celui de Serengeti, de Katavi ou encore de Mikumi. Dans d’autres régions du pays, il s’agit même de l’unique option. En tant qu’adepte de randonnée, je n’ai pas hésité à expérimenter cette option.

Aussi, c’est une activité qui peut être faite en bateau ou en canoë. Dans ce cas, vous pouvez opter pour les safaris organisés sur le fleuve Rufiji ou les lacs Momella et Manyara.

Choisir les parcs à visiter

Les nombreux parcs disponibles en Tanzanie rendent assez complexe le choix. Dans le nord, le parc national d’Arusha ainsi que ceux du lac Manyara et du Tarangire valent clairement le détour. S’il y a toutefois des safaris que j’ai particulièrement appréciés, c’est ceux du Serengeti et du cratère de Ngorongoro.

Par contre, vous pourrez explorer l’ensemble de ces parcs en une semaine, même si pour moi, les circuits qui se limitent à trois choix sont préférables. Le but est d’admirer la nature et la vie sauvage des parcs et non de courir d’un endroit à un autre.

Dans le sud, les parcs nationaux de Saadani et de Mikumi sont parfaits pour une visite de trois jours au plus. Si vous disposez de plus de temps, n’hésitez pas à explorer la réserve de Selous ou le parc national de Ruaha.

Articles similaires

QUI SUIS-JE ?

blogueur jules vadrouille
Salut lectrice ou lecteur de ce blog,

Comme vous vous en doutez, je m’appelle Jules.

Ayant dépassé depuis peu la trentaine, je suis ce que l’on nomme un « Digital Nomad ». Travaillant en indépendant et à distance, je voyage où mes envies me mènent.

Je partage sur ce blog mes connaissances, mes souhaits et mes expérience.

Bonne lecture !

Derniers Articles